Je te salue, Marie, plèine de Grace, le Seigneur est avec Vous!
 

Examen de conscience pour Adultes

Je crois en un Sauveur aimant qui pardonne mes péchés et qui me donne la grâce de devenir un Saint. Par le ministère de ses Prêtres, Jésus–Christ accomplit l’un et l’autre dans le Sacrement de Pénitence.

          "Comme le Père M’a envoyé, Moi aussi Je vous envoie … Recevez le Saint Esprit. Les péchés seront pardonnés à qui vous les pardonnerez ils seront retenus à qui vous les retiendrez."
(Jean XX : 21-23)

          "Vos péchés seraient-ils rouges comme l’écarlate, ils deviendront blancs comme la neige." (Isaie I : 18)

          "Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs." ( Matt. IX : 13)

          "Les hommes ont reçu de Dieu un pouvoir accordé ni aux Anges,ni aux Archanges. Jamais il n’a dit aux Esprits Célestes « Tout ce que vous lierez et délierez sur la terre sera lié et délié dans le ciel ». Les Princes de ce monde peuvent seulement lier et délier le corps. Le pouvoir du prêtre va plus loin, il atteint l’âme et elle est exorcisée non seulement par le baptême, mais encore plus par le pardon des péchés. Ne rougissons donc pas de confesser nos fautes. Celui qui rougit de découvrir ses péchés à un homme et qui ne se confesse pas, sera couvert de honte au Jour du Jugement en présence de tout l’univers," (St Jean Chrysostome, Traité sur les prêtres, Livre 3)

          Prière avant la confession: O Seigneur, accordez-moi la lumière pour que je me voie comme Vous me voyez, et le grâce de regretter vraiment et effectivement mes péchés. O Marie, aidez-moi à faire une bonne confession.

          Comment se confesser: D’abord, examinez bien votre conscience, puis dites au prêtre le genre précis de péchés que vous avez commis et dans la mesure du possible, combien de fois vous les avez commis depuis votre dernière bonne confession. Il n’est obligatoire de confesser que les péchés mortels puisqu’on peut obtenir le pardon des péchés véniels par les sacrifices et les actes de charité. Si vous n’avez pas la certitude qu’un péché soit mortel ou véniel, mentionnez votre doute au confesseur. Souvenez-vous aussi que la confession de péchés véniels aide à éviter le péché et à progresser vers le Ciel.

Conditions nécessaires pour qu’un péché soit mortel:

  1. Matière grave
  2. Pleine connaissance
  3. Entier consentement de la volonté.

Considérations préliminaires :

  1. Ai-je parfois omis de confesser un péché grave dans le passé ; ou ai-je volontairement déguisé ou caché un tel péché ?
    Nota bene : Cacher des péchés rend invalide la confession étant donné que la confession est secrète sous le sceau de la Confession c’est à dire que c’est une faute mortelle pour le prêtre de révéler à qui que ce soit l’objet d’une confession.
  2. Ai-je été coupable d’irrévérence envers ce sacrement en omettant d’examiner ma conscience avec soin?
  3. Ai-je négligé de faire la pénitence donnée par le prêtre?
  4. Ai-je des habitudes de péchés graves à confesser d’abord (par exemple: impureté, ivrognerie, etc.)

Premier Commandement:

Je suis le Seigneur Ton Dieu. Tu n’auras pas des dieux étrangers devant Moi. (y compris les péchés contre la Foi, l’Espérance et la Charité)

  1. Ai-je négligé de connaître ma foi selon l’enseignement du catéchisme, par exemple le Symbole des Apôtres, les Dix Commandements, les Sept Sacrements, le Notre Père, etc.?
  2. Ai-je volontairement mis en doute ou renié l’un des enseignements de l’Eglise?
  3. Ai-je pris part à quelque culte non- catholique?
  4. Suis-je membre de quelque organisation religieuse non-catholique, société secrète ou groupe anti-catholique?
  5. Ai-je, en toute connaissance, lu quelque littérature hérétique, blasphématoire ou anti catholique?
  6. Ai-je pratiqué des superstitions (telles que les horoscopes, prédiction d’avenir, spiritisme, etc.)
  7. Ai-je omis des obligations ou pratiques religieuses pour des motifs de respect humain?
  8. Me suis-je recommandé chaque jour à Dieu?
  9. Ai-je été fidèle à mes prières quotidiennes?
  10. Ai-je fait mauvais usage des Sacrements? Les ai-je reçus sans respect (par exemple la Communion dans la main) ou de manière invalide?
  11. Me suis-je moqué de Dieu, de Notre-Dame, des Saints, de l’Eglise, des Sacrements ou d’autres sujets sacrés?
  12. Ai-je été coupable de grande irrévérence dans l’Eglise (par exemple: conversation, comportement ou vêtement)?
  13. Ai-je été indifférent vis-à-vis de ma foi catholique – en croyant qu’on peut se sauver dans n’importe quelle religion, que toutes les religions se valent?
  14. Ai-je présumé de la miséricorde de Dieu en toute circonstance?
  15. Ai-je désespéré de la miséricorde de Dieu?
  16. Ai-je trahi Dieu?
  17. Ai-je donné trop d’importance à quelque créature, activité, objet ou opinion?

Deuxième Commandement:

Tu ne prendras pas en vain le Nom du Seigneur Ton Dieu.

  1. Ai-je blasphémé le Nom de Dieu à tort, inconsidérément ou en matière légère et triviale?
  2. Ai-je murmuré ou gémi contre Dieu (blasphème)?
  3. Ai-je prononcé des malédictions contre moi-même ou les autres, ou toute créature?
  4. Me suis-je emporté contre les autres jusqu’à provoquer des jurons ou des blasphèmes contre Dieu?
  5. Ai-je manqué à un vœu fait à Dieu?

Troisième Commandement:

Souvenez –vous de sanctifier le Sabbat.

  1. Ai-je manqué la Messe le dimanche ou une fête d’obligation?
  2. Ai-je été en retard à la Messe ou l’ai-je écourtée par ma faute?
  3. Ai-je fait manquer la Messe à d’autres ou leur ai-je fait écourter la Messe?
  4. Ai-je été volontairement distrait pendant la Messe ?
  5. Ai-je fait ou commander un travail servile non nécessaire le dimanche ou les jours de fête d’obligation?
  6. Ai-je acheté ou vendu sans nécessité ce jour là?

Quatrième Commandement:

Honore ton père et ta mère.

  1. Ai-je désobéi ou manqué de respect envers mes parents ou ai-je négligé ou refusé de les aider dans leurs besoins ?
  2. Ai-je manqué de respect pour des personnes chargées de me commander?
  3. Ai-je calomnié ou insulté des prêtres ou d’autres personnes consacrées à Dieu?
  4. Ai-je manqué de respect vis à vis des personnes âgées?
  5. Ai-je maltraité mon conjoint ou mes enfants?
  6. Ai-je désobéi ou manqué de respect à mon mari?
  7. En ce qui concerne mes enfants:
    Ai-je négligé leurs besoins matériels?
    Me suis-je soucié de les faire baptiser de bonne heure?1
    Ai-je pris soin de leur éducation religieuse personnelle?
    Leur ai-je permis de négliger leurs devoirs religieux?
    Leur ai-je permis le flirt ou des fréquentations régulières sans perspective du mariage dans un proche avenir?
    Ai-je veillé à leurs compagnies?
    Ai-je omis de les discipliner quand c’était nécessaire?
    Leur ai-je donné un mauvais exemple?
    Les ai-je scandalisés par des disputes avec mon conjoint en présence de mes enfants? En jurant ou blasphémant en leur présence?
    Ai-je gardé la modestie à la maison?
    Leur ai-je permis de porter des vêtements immodestes (mini jupes, pantalons serrés, robes ou pulls trop ajustés, corsages transparents, shorts courts, tenues de bain provocantes, etc.)? 2
    Leur ai-je refusé la liberté de se marier ou de suivre une vocation religieuse?

______________________________________

1 Les nouveaux nés devraient être baptisés dès que possible. Sauf prescription diocésaines particulières, il semble généralement admis qu’un nouveau-né devrait être baptisé dans l’intervalle de une semaine ou dix jours environ après sa naissance. Beaucoup de catholiques repoussent le baptême à une quinzaine ou un peu plus. L’idée d’administrer le baptême dans les trois jours après la naissance est considérée comme trop stricte. Saint Alphonse, suivant l’opinion commune, pensait qu’un délai non motivé au-delà de dix ou onze jours serait un péché grave. Par rapport à la coutume moderne, connue et non corrigée par les Ordinaires locaux, un délai non motivé au delà d’un mois serait un péché grave. S’il n’y a pas de danger probable pour l’enfant, les parents ne peuvent être convaincus de péché grave en différant le baptême un peu au-delà de trois semaines au plus, mais l’usage de faire baptiser un nouveau-né dans l’intervalle d’environ une semaine ou dix jours après la naissance est fort recommandable et en vérité, une date plus précoce peut être recommandée à juste titre. — H. Davis S.J., Moral and Pastoral Theology, Vol. III, Pg.65, Sheed and Ward, New York, 1935

2 Demander le feuillet LF05 Règles Mariales pour la Modestie dans le vêtement.

 

Cinquième Commandement:

Tu ne tueras pas.

  1. Ai-je provoqué, désiré ou hâté la mort ou la blessure physique de quelqu’un?
  2. Ai-je entretenu de la haine contre quelqu’un?
  3. Ai-je opprimé quelqu’un?
  4. Ai-je désiré la vengeance?
  5. Ai-je été cause d’inimitié entre d’autres personnes?
  6. Ai-je querellé ou combattu quelqu’un?
  7. Ai-je souhaité du mal à quelqu’un?
  8. Ai-je eu l’intention ou tenté de blesser ou de maltraiter d’autres personnes?
  9. Y a-t-il quelqu’un avec qui je refuse de parler ou contre qui je garde rancune?
  10. Ai-je pris plaisir aux malheurs de quelqu’un?
  11. Ai-je été jaloux ou envieux?
  12. Ai-je pratiqué ou essayé de pratiquer un avortement ou conseillé à quelqu’un de le faire
  13. Ai-je, d’une manière ou d’une autre, mutilé mon corps sans nécessité?
  14. Ai-je eu des pensées de suicide ou des tentatives?
  15. Me suis-je enivré ? Ai-je pris des drogues interdites?
  16. Ai-je trop mangé ou est-ce que je néglige de me nourrir convenablement ? (c’est à dire avec des aliments sains)
  17. Ai-je manqué à la correction fraternelle?
  18. Ai-je nuit à l’âme de quelqu’un, surtout aux enfants en scandalisant par le mauvais exemple ?
  19. Ai-je nuit à moi-même en exposant mon âme aux tentations volontairement et sans nécessité. (par exemple: mauvaises émissions, mauvaises chansons, plages, etc.)?

Sixième et Neuvième Commandement:

Tu ne commettras pas d’adultère. Tu ne désireras pas la femme de ton prochain.

  1. Ai-je refusé à mon conjoint, à ma conjointe, les droits du mariage?
  2. Ai-je pratiqué le contrôle des naissances (pilules, appareils, retrait)?
  3. Ai-je abusé des droits du mariage de quelque autre manière?
  4. Ai-je commis l’adultère ou la fornication ( pratiques sexuelles prémaritales)?
  5. Ai-je commis un péché contre nature dans le domaine de la pureté (homosexualité ou lesbianisme en pensée, en parole ou en action )?
  6. Ai-je touché ou embrassé quelqu’un de manière impure?
  7. Me suis-je engagé dans des baisers prolongés et passionnés?
  8. Me suis-je engagé dans des affections désordonnées?
  9. Ai-je pratiqué l’impureté solitairement ( masturbation )?
  10. Ai-je entretenu des pensées impures et m’y suis-je complu?
  11. Me suis-je laissé aller à des désirs sensuels pour quelqu’un ou ai-je volontairement désiré voir ou faire quelque chose d’impur?
  12. Me suis-je laissé aller volontairement à quelque plaisir sexuel complet ou incomplet?
  13. Ai-je été occasion de péché pour d’autres en portant des vêtements immodestes, trop serrés ou provocants de toute autre manière?
  14. Ai-je agi pour provoquer ou occasionner chez les autres des pensées ou des désirs impurs délibérément ou par légèreté?
  15. Ai-je fait des lectures indécentes ou regardé de mauvais film?
  16. Ai-je regardé des films et des émissions érotiques ou la pornographie par internet ou permis à des enfants de le faire?
  17. Ai-je prononcé des paroles ou raconté des histoires indécentes?
  18. Ai-je écouté volontairement de telles histoires?
  19. Me suis-je vanté de mes péchés ou complu dans les péchés du passé?
  20. Me suis-je trouvé en compagnie impudique?
  21. Ai-je consenti à des regards impudiques?
  22. Ai-je négligé de contrôler mon imagination?
  23. Ai-je prié tout de suite pour bannir de si mauvaises pensées et tentations?
  24. Ai-je évité la paresse, la gourmandise, l’oisiveté et les occasions d’impureté?
  25. Ai-je pris part à des danses immodestes et à des spectacles indécents?
  26. Suis-je resté sans nécessité seul en compagnie de quelqu’un du sexe opposé?

Nota bene: Ne pas craindre de dire au prêtre tout péché d’impureté que vous avez pu commettre. Ne pas cacher ou essayer de déguiser de tels péchés. Le prêtre est là pour vous aider et vous pardonner. Rien de ce que vous dites ne le choquera, donc ne craignez pas, quelque puisse être votre honte.

Septième et Dixième Commandement:

Tu ne voleras pas. Tu ne convoitera pas les biens du prochains.

  1. Ai-je volé quelque chose? Quoi ou combien?
  2. Ai-je endommagé le bien des autres?
  3. Ai-je par négligence abîmé le bien des autres?
  4. Ai-je été négligent dans la gestion de l’argent et des biens d’autrui?
  5. Ai-je triché ou fraudé?
  6. Ai-je participé excessivement à des jeux d’argent?
  7. Ai-je refusé ou négligé de payer mes dettes?
  8. Ai-je acquis un bien notoirement volé?
  9. Ai-je omis de rendre des objets prêtés?
  10. Ai-je trompé mon employeur sur ma journée de travail?
  11. Ai-je triché sur les salaires de mes employés?
  12. Ai-je refusé ou négligé d’aider quelqu’un en urgente nécessité?
  13. Ai-je omis de restituer en cas de vol, de tricherie ou de fraude?
  14. Ai-je envié à un autre ce qu’il avait?
  15. Ai-je été jaloux du bien d’autrui?
  16. Ai-je été avare?
  17. Ai-je été cupide et avare, accordant trop d’importance aux biens matériels et au confort? Mon cœur est-il porté vers les possessions terrestres ou les vrais trésors du Ciel ?

Huitième Commandement:

Tu ne porteras pas de faux témoignage envers ton prochain.

  1. Ai-je menti à propos de quelqu’un?
  2. Mes mensonges ont-ils causé un tort matériel ou spirituel?
  3. Ai-je porté des jugements téméraires (c’est à dire cru fermement, sans preuve évidente à la culpabilité de quelqu’un dans un crime ou une faute morale?
  4. Ai-je nui à la bonne réputation de quelqu’un en révélant des fautes vraies mais cachées (délation )?
  5. Ai-je révélé les péchés d’autrui?
  6. Ai-je été coupable de cafardage (c’est à dire d’avoir rapporté quelque chose de défavorable dit par quelqu’un à propos d’un autre de manière à créer l’inimitié entre eux)?
  7. Ai-je encouragé ou prêté l’oreille à la diffusion du scandale concernant mon prochain?
  8. Ai-je prêté de faux serments ou signé de faux documents?
  9. Suis-je critique, négatif ou peu charitable dans ma conversation?
  10. Ai-je flatté les autres?

Les Sept Péchés Capitaux et les Vertus opposées.

  1. Orgueil..............................................Humilité
  2. Avarice............................................Libéralité
  3. Luxure.............................................Chasteté
  4. Colère...............................................Douceur
  5. Gourmandise....................................Tempérance
  6. Jalousie...........................................Amour fraternel
  7. Paresse............................................Effort

Cinq effets de l’Orgueil

  1. La vaine gloiren a. Vantardise b. Dissimulation/Duplicité
  2. Ambition
  3. Mépris des autres
  4. Colère / Vengeance / Ressentiment
  5. Entêtement / Obstination

Neuf manières d’être instrument de péché pour d’autres.

A. Ai-je sciemment été cause de péché ?
B. Ai-je coopéré au péché des autres ?

  1. Le conseil
  2. Le commandement
  3. Le consentement
  4. La provocation
  5. La louange ou la flatterie
  6. La dissimulation
  7. La participation
  8. Le silence
  9. La défense du mal accompli.

Les Quatre Péchés qui crient vengeance au Ciel.

  1. Le meurtre volontaire
  2. La Sodomie ou le Lesbianisme
  3. L’oppression des pauvres
  4. La fraude sur le juste salaire du travailleur.

Les Six Commandements de l’Eglise.

  1. Ai-je entendu la Messe le dimanche et les fêtes d’obligation?
  2. Ai-je pratiqué le jeûne et l’abstinence les jours désignés et ai-je observé le jeûne eucharistique?
  3. Me suis-je confessé au moins une fois l’an?
  4. Ai-je reçu la Sainte Eucharistie au temps de Pâques?
  5. Ai-je contribué au soutien de l’Eglise dans la mesure où je le dois?
  6. Ai-je observé les lois de l’Eglise concernant le mariage (c’est à dire le mariage sans présence d’un prêtre ou mariage avec un parent ou non-catholique)?

Les Cinq Blasphèmes contre le Cœur Immaculé de Marie.

  1. Ai-je blasphémé contre l’Immaculée Conception?
  2. Ai-je blasphémé contre la Virginité Perpétuelle de Marie?
  3. Ai-je blasphémé contre la Divine Maternité de Notre Dame ? Ai-je manqué à reconnaître Notre Dame comme Mère de tous les hommes?
  4. Ai-je cherché officiellement à semer dans les cœurs des enfants l’indifférence ou le mépris, ou même la haine de ce Cœur Immaculé?
  5. L’ai-je outragée directement dans Ses Saintes Images?

Finalement:

Ai-je reçu la Sainte Communion en état de péché mortel? (Sacrilège)

Examen des péchés véniels d’après St Antoine-Marie Claret.

          L’âme devrait éviter tous les péchés véniels, spécialement ceux qui ouvrent la voie du péché mortel. Ce n’est pas assez , mon âme, de prendre la ferme résolution de souffrir la mort plutôt que de commettre un péché mortel. Il est nécessaire de former une résolution semblable par rapport au péché véniel. Celui qui ne trouve pas en lui-même cette volonté ne peut trouver la sécurité. Rien ne peut nous donner une certaine sécurité du salut éternel comme une vigilance incessante pour éviter même le moindre péché véniel et un sérieux remarquable en tous points touchant toutes les pratiques de la vie spirituelle - sérieux dans la prière et les rapports avec Dieu, sérieux dans la mortification et le renoncement, sérieux dans l’humilité et l’acceptation du mépris, sérieux dans l’obéissance et le renoncement à sa volonté propre, sérieux dans l’amour de Dieu et du prochain . Celui qui veut atteindre ce sérieux et le garder, doit nécessairement prendre la résolution d’éviter toujours spécialement les péchés véniels 

suivants:

  1. Le péché d’admettre en son cœur tout soupçon non fondé, tout jugement injuste contre le prochain.
  2. Le péché d’entrer en conversation sur les défauts d’autrui et de manquer à la charité de toute autre manière même légèrement.
  3. Le péché d’omettre, par paresse, nos pratiques spirituelles ou de les accomplir avec négligence volontaire.
  4. Le péché d’avoir une affection désordonnée pour quelqu’un.
  5. Le péché d’avoir une vaine estime de soi-même ou une vaine satisfaction dans ce qui nous concerne
  6. Le péché de recevoir le Saint Sacrement de manière insouciante, avec des distractions et autres irrévérences et sans préparation sérieuse.
  7. Impatiences, ressentiment, tout manquement à accepter des déceptions comme venant de la Main de Dieu ; car cela met obstacle à la voie des décrets et dispositions de la Divine Providence par rapport à nous-mêmes.
  8. Le péché de se donner occasion de ternir même de loin l’éclat immaculé de la sainte pureté.
  9. La faute de cacher volontairement à ceux qui devraient les connaître, les mauvaises inclinations, les faiblesses et les mortifications, en cherchant à poursuivre la route de la vertu, non sous la direction de l’obéissance, mais en se laissant guider par ses propres caprices.

Nota bene: Ceci s’entend de circonstances où nous pourrions avoir une direction qui mérite d’être recherchée, mais nous préférons suivre nos faibles lumières personnelles).

Prière pour une bonne confession

          O mon Dieu, par mes péchés détestables, j’ai crucifié de nouveau Votre Divin Fils et L’ai tourné en dérision. A cause de cela, j’ai mérité Votre Colère et me suis rendu digne des feux de l’Enfer. Combien aussi j’ai été ingrat envers Vous, mon Père Céleste, qui m’avez tiré du néant, m’avez racheté par le Précieux Sang de Votre Fils et m’avez sanctifié par Vos Saints Sacrements et le Saint Esprit. Mais dans Votre Miséricorde, vous m’avez réservé cette confession. Recevez –moi de nouveau comme Votre fils prodigue et accordez-moi de bien me confesser pour que je puisse recommencer à Vous aimer de tout mon cœur et de toute mon âme et par conséquent garder vos commandements et souffrir patiemment toute expiation temporelle qui reste à accomplir. J’espère obtenir de Votre bonté et puissance, la vie éternelle au Paradis. Par Jésus-Christ Notre Seigneur. Amen.

Note Finale

          N’oubliez pas de confesser vos péchés avec regret surnaturel en même temps que ferme résolution de ne plus retomber dans le péché et d’éviter les occasions prochaines de péché. Demandez à votre Confesseur de vous aider en toute difficulté qui entraverait une bonne confession. Accomplissez promptement votre pénitence.

Acte de Contrition

          O mon Dieu, je regrette du fond du cœur de vous avoir offensé. Et je déteste tous mes péchés, parce que je redoute la perte du Ciel et les peines de l’Enfer, mais surtout parce que mes péchés Vous offensent, mon Dieu, qui êtes toute bonté et qui méritez tout mon amour. Je prends la ferme résolution, avec le secours de Votre Grâce, de confesser mes péchés, de faire pénitence et d’amender ma vie. Amen.

   
récherche musique rétroaction information
langages étrangers mise à jour



Copyright 1996-2002 The Fatima Network
Tous Droits Réservés
Le site créé et entretené parLe Groupe Porticus